Les membres actifs de Kheir d’Afrik s’engagent à exercer la chiropratique dans le strict respect de la profession :

 

En accord avec les principes de l’OMS, promouvoir la santé à travers la prise en charge chiropratique et en apportant des clés à chaque individu pour optimiser son état de santé.
Intégrer les soins chiropratique aux autres soins proposés au Burkina Faso afin d’améliorer la qualité de prise en charge (Pluridisciplinarité)
Partager des cultures, des savoirs et des expériences. Tous les 4 –5jours, les étudiants auront une journée/demi-journée de repos pour aller visiter le Burkina Faso, rencontrer les populations locales, etc…
Acquérir une expérience clinique supplémentaire dans le dernier cycle des études en chiropratique (clinicat 2) : Afin de ne pas pénaliser les étudiants partant pendant 3 semaines en mission, les patients qu’ils recevront seront comptabilisés dans leur quota de clinique. Durant la mission, ils seront confrontés à un type de patients totalement différents de celui rencontré durant leurs premiers mois en clinique. Ceci permettra de finaliser la formation de base en chiropratique par une expérience humaine, culturel et professionnalisante.
Réaliser des missions humanitaires reproductibles d’année en année. En développant des partenariats avec des structures d’accueil et des praticiens de santé locaux. Ainsi qu’en permettant à tout étudiant de l’IFEC membre de l’association Kheir d’Afrik de participer à un tel projet.
Du fait d’un coût important des études en chiropratique et afin d’éviter une sélection par l’argent, nous souhaitons que les étudiants partant en mission n’ai qu’un minimum de frais personnel.(Cf. budget prévisionnel) En contre partie, les étudiants sont sélectionnés en premier lieu par leur motivation et leur investissement dans la mise en œuvre de chaque mission.
Permettre l’échange d’information relative à la chiropratique et communiquer sur la formation des doctor of chiropractic. Promotion de l’IFEC comme garant moral afin d’autonomiser la zone du Burkina Faso. (Pouvoir proposer à des étudiants d’intégrer le cursus moyennant un prêt à une banque (l’IFEC se portant garant auprès de la banque).
Sensibiliser les étudiants chiropracteurs au caractère et au devoir international et humanitaire de la chiropratique. Au retour de mission, deux conférences seront organisées à l’IFEC, afin de partager avec l’ensemble des étudiants cette expérience. De plus, un article, une vidéo (photo+ interviews) seront réalisés et publiés.